L’énigme des blancs-manteaux. Jean-François Parrot

Si j’avais déjà visionné plusieurs épisodes des enquêtes de Nicolas Le Floch à la télé, je n’avais pas encore pris le temps de m’intéresser à la série. Ma sœur et mon père ayant fortement apprécié leur lecture, j’ai donc décidé de m’y mettre, moi aussi, en commençant par le tout premier livre de la saga écrite par Jean-François Parrot : L’énigme des blancs-manteaux

 

 

Synopsis

1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire.
Meurtres, vols, corruption : secondé par l’inspecteur Bourdeau, il dénouera peu à peu les fils de cette enquête, qui touche de près le roi et la Pompadour…

 

Mon avis

J’ai trouvé ce roman mêlant histoire et enquête policière absolument passionnant. Pour la simple et bonne raison que les deux se mêlent parfaitement, sont riches, sans jamais faire de l’ombre à l’autre.

L’auteur nous plonge dans un tableau historique très bien restitué. Nous sommes au XVIIIème siècle, Louis XV le Bien-Aimé règne sur la France. Oui, mais le Roi ne porte peut-être plus si bien que ça son surnom. Même si l’on n’en est qu’à de petites révoltes, la Révolution n’est finalement plus si loin que ça.
C’est donc dans ce contexte que l’on va suivre Nicolas Le Floch, venu de Bretagne pour s’installer à Paris, où il découvrira un monde qui lui est dans un premier temps étranger, voir hostile. Il va y faire ses premières armes dans le monde de la police, et va se voir confier une affaire qui, si au début lui semble intrigante, va rapidement se transformer en une enquête particulièrement dangereuse. Corruption, trahison, adultère, prostitution… Qui aurait pu croire que derrière ces vices humains pouvait se cacher des destins qui capables de faire basculer l’histoire de France ? Et c’est pourtant ce à quoi va être confronté le protagoniste : Empêcher la France de sombrer dans le chaos.

Si j’ai aimé ce roman, c’est bien sûr pour son côté historique très documenté, mais également pour cette intrigue policière qui m’a tenu en haleine du début à la fin. L’auteur décrit parfaitement l’atmosphère qui règne dans les rues de la capitale. On arrive même à percevoir les odeurs. Bref, tout est là pour inciter à avancer dans l’histoire afin d’en connaître le dénouement.

Une chose est sûre : Je lirai avec plaisir une autre histoire de Nicolas Le Floch.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire