Glacé. Bernard Minier

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de me lancer dans un roman de Bernard Minier. Parce que j’en avais de bon échos, et aussi parce que j’aime les thrillers. Et c’est grâce à un swap que j’ai pu acquérir mon premier roman de l’auteur : Glacé. Le deuxième roman, pas encore lu (Une putain d’histoire), je l’ai eu à cause… ou grâce à un client qui l’a oublié, et qui n’ai jamais venu le récupérer. Le livre n’a pas été perdu pour tout le monde 😀

 

 

Synopsis

Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ? Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l’extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !

 

Mon avis

Avec Glacé, j’ai passé un super moment de lecture. Bernard Minier nous sert un excellent thriller plein de suspens et de tension. Et avec les Pyrénées en arrière plan. Si c’est pas beau, ça ?

La première chose qui m’a frappée, après quelques pages de lecture, c’est le style de l’auteur. Son écriture n’est pas érudite ou compliquée, toutefois, j »y ai trouvé une certaine richesse, de celle qui vous font comprendre que la langue française n’a pas que 500 mots dans sont dictionnaire. Et moi, les auteurs qui n’hésitent pas à jongler avec la richesse de la langue, ça me botte.

M’enfin, le style c’est important, une livre bien écrit c’est vachement bien. Mais avec une intrigue qui tient la route, c’est encore mieux. Figurez-vous que ça tombe bien, puisque ici, c’est le cas.
Tout commence avec un cheval retrouvé pendu dans un endroit totalement improbable. Imagine. T’es flic à Paris, les enquêtes dans ta région, ce n’est pas ce qui manque… Et voilà qu’on fait appelle à toi parce que faut absooooolument trouver qui a bien pu vouloir tuer un cheval dans les Pyrénées. Gné ? Genre, moi Martin Servaz, il faut que j’arrête tout sur Paris, pour cheval ?
Sérieusement ?

Oui bon, l’histoire va révéler que ce cheval c’est pas le pire dans cette affaire (non je ne spoile pas… tu te doutes bien). Ce n’est que le commencement… Une entrée dans une sinistre histoire avec des gens qu’on n’aimerait pas croiser seul, dans une rue sombre, tard le soir. Ni même accompagné en pleine journée sur une place publique illuminée par le soleil. C’est peut-être pour ça qu’ils sont enfermés dans un centre psychiatrique de très haute sécurité, en fait !? Et puis il y a ceux qui ne sont pas enfermés, mais qui ne sont pas forcément très sains d’esprit… Bref, il se passe des choses bizarres dans les montagnes !

Avec ce roman, on ne peut pas dire que Bernard Minier révolutionne le thriller. En même temps, a-t-on besoin de « révolutionner » à chaque fois un genre pour se faire remarquer ? Non. La preuve.
On a un cadre à couper le souffler, et qui en même temps te fout le frisson… au propre comme au figuré. On a un commandant de police entre deux âges, avec un vie privée un peu compliquée et… bref un flic « à la française », ai-je envie de dire. On a d’autres personnages au choix WTF, borderline, drôles, saulauds. Et on a une histoire de crime qui va nous mener dans un parcours semé d’embûches. En résumé, on a tout le classique d’un thriller.
Oui, mais de tout ça, l’auteur en a fait une histoire qui nous tient en haleine du début à la fin.ou de la presque fin. J’avoue, je m’attendais à un peu mieux au niveau du dénouement. Je me suis sentie légèrement frustrée par la précipitation de certains éléments, et la lenteur d’autres.
Les descriptions sont incisives, je voyais se dérouler les scènes sous mes yeux, dans mon esprit. Je me suis pris d’empathie pour les personnages, j’ai frissonné avec eux, ou à cause d’eux… En résumé

J’ai lu un super thriller et j’ai kiffé

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 thought on “Glacé. Bernard Minier

  1. Mince je l’avais lu il a longtemps, je me souviens que ça m’a donné envie de lire d’autres livres de l’auteur mais je ne me souviens plus du tout ni des personnages ni du déroulé de l’intrigue ! Et visiblement je l’ai lu il y a vraiment longtemps puisqu’il n’est pas chroniqué sur mon blog. 🙁 J’ai plus qu’à le relire ! 😉

Laisser un commentaire