Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. Eric-Emmanuel Schmitt

Dans la série Les petits livres que j’ai lus pendant mes vacances, aujourd’hui, je vous présente un roman de Eric-Emmanuel Schmitt, un auteur que j’affectionne particulièrement.

 

 

Synopsis

Paris, années 60. Momo, un garçon juif de 11 ans, devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue, pour échapper à une famille sans amour. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim n’est pas arabe, la rue Bleue n’est pas bleue, et la vie ordinaire peut-être pas si ordinaire…

 

Mon avis

Comme il sait bien le faire, l’auteur nous propose une petite histoire pleine d’humanité, de tendresse, et surtout, un roman à l’écriture simple et pourtant tellement percutante et intelligente.
Et pourtant, j’ai un ressenti assez mitigé envers cette lecture. J’ai aimé la plume poétique, j’ai aimé le message transmis à travers cette belle histoire… Mais j’ai aussi cette impression qu’il m’a manqué quelque chose, que le récit s’est achevé légèrement trop tôt. Une impression de jolie morale, mais de morale trop « enfantine ». Pourtant, ça fait du bien au cœur, les morales enfantines…

Voilà, donc ce petit roman est joli, et l’auteur m’a charmé avec une histoire pleine de vie, mais qui me laisse toutefois un soupçon de frustration que j’ai du mal à expliquer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire