Lady pirate, tome 1 : Les valets du roi. Mireille Calmel

Cela faisait un petit bout de temps que j’avais envie de découvrir la plume de Mireille Calmel. J’en avais eu de bons échos, et je souhaitais me faire ma propre opinion. Et c’est grâce à Belial et au challenge de l’amitié littéraire que j’ai sorti le premier tome de Lady Pirate.

 

 

Synopsis

Elle se prénomme Mary Jane.
Dix-sept ans à peine et déjà un destin hors du commun : habillée en garçon depuis son plus jeune âge, maniant aussi bien le fleuret que l’alexandrin, elle a été élevée comme un lord, au nez et à la barbe de sa riche et puissante grand-mère. Mais en cette année 1696, il existe peu de place pour les histoires merveilleuses dans la capitale anglaise : devenue brusquement orpheline, elle-même menacée car détentrice d’un objet menant à un fabuleux trésor, l’intrépide Mary doit s’enfuir, direction Douvres.
Après une escale chez une sulfureuse espionne, elle embarque à bord de La Perle, majestueuse frégate corsaire qui va déterminer le reste de sa vie…

 

Mon avis

Une chose est sûre : ce roman ne sera pas le dernier de Mireille Calmel que je lirai ! Déjà, parce qu’il y a un tome 2, et que je veux connaître la suite des aventures de cette Lady Pirate. Non seulement l’histoire m’a plu, mais j’ai aussi aimé le style de l’autrice. Je ne parlerai pas de coup de cœur à proprement parler, mais simplement d’un très bon moment de lecture, avec une héroïne que j’ai pris grand plaisir à suivre dans un univers fort bien détaillés et plein de bonnes et mauvaises surprises. Une aventure pendant laquelle je ne me suis pas ennuyée un seul instant.

Lady Pirate, c’est l’histoire d’une jeune fille qui va vivre son enfance déguisée en garçon, éduquée comme un garçon, parce que… bah parce que sa mère en a décidé ainsi… Et pourquoi ? Mais parce que… Dans un sens, on ne peut pas dire que la jeune femme soit vraiment gâtée par la sort. Ou  bien peut-être que si, en fait. Tout cela dépend en partie des rencontres qu’elle va faire, certaines fortuites, d’autres qui pourraient causer sa perte…  En tout cas, Mary a l’âme d’une aventureuse, c’est une femme qui aime l’indépendance, une femme qui sait se battre, aussi bien avec l’épée qu’avec son esprit… Et qui finalement apprendra à jouer parfaitement le double jeu homme/femme pour en tirer profit. Car ce qu’elle veut au final, c’est s’élever dans le rang social. Oui, la jeune femme est ambitieuse !

Bon. Après il y a cette histoire de pendentif qu’elle a volé à son oncle (son ennemi juré) et qui, ignore-t-elle, a une valeur absolument inestimable. Et comme elle ignore sa valeur, il lui est difficile de comprendre pourquoi l’oncle Tobias est sans cesse en train de lui barre la route.

Donc, c’est une histoire à multiples rebondissements, avec des personnages à fort caractères, certains sympathiques, d’autres à qui on a envie de donner des tartes. J’ai aimé découvrir cet univers de piraterie et de corsaire. J’étais ravie de m’introduire dans la cour du roi à Saint-Germain-en-Laye.
Mais surtout, j’ai adoré m’immiscer au milieu des complots, des intrigues, des jeux de pouvoirs aussi dans la grande Histoire, entre la France et l’Angleterre, que dans la petite, entre les protagonistes de ce roman.  Car évidemment, on se doute bien que petite et grande histoire sont étroitement liées.

Et du coup, j’ai très envie de lire le tome 2 : La parade des ombres.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire