Bilbo le Hobbit. J.R.R. Tolkien

Depuis le temps que je voulais, que je devais le lire !! Moi qui adore l’univers du Seigneur des anneaux, je n’avais jamais pris le temps de lire cette oeuvre. Sacrilège !!
L’erreur est réparée, tout va bien dans le meilleur des mondes.

 

 

Synopsis

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible qui n’aime pas être dérangé quand il est à table. Mais un jour, sa tranquillité est troublée par la venue d’un magicien nommé Gandalf, et de treize nains barbus qui n’ont qu’une idée en tête : récupérer le trésor de leurs ancêtres, volé par Smaug le dragon sur la Montagne Solitaire. Suite à un malentendu, Bilbo se retrouve malgré lui entraîné dans cette périlleuse expédition.

 

Mon avis

Bon. L’histoire de Bilbo je la connaissais. Parce que j’ai vu la trilogie, parce que je l’ai entendue raconter plusieurs fois. Mais découvrir une histoire telle que celle-ci dans son jus, ça fait toujours un petit quelque chose. Et en plus j’ai vraiment aimé redécouvrir les aventures de Bilbo.

Contrairement au Seigneur des anneaux, Bilbo est un récit d’aventure adressé en premier lieu à un jeune public. Le ton est très oral, le style plus simple. Mais quelle sensation de s’entendre raconter l’histoire de Bilbo par un conteur tel que Tolkien…

Donc, Bilbo, c’est l’histoire d’un hobbit qui, comme tous les hobbits, n’a pas une âme d’aventurier, de nains (qui ne sont pas sept), d’un magicien (qui pour l’instant vous laissera passer), d’un dragon (avec un voix grââve… si, si), d’un étrange personnage qui rage d’avoir perdu son pressssieux… Et de plein d’autres personnages et créatures.
Bilbo, je vous l’ai dit, n’est pas un fan des grandes escapades, et il serait bien resté chez lui à la Comté. Alors, se voir obligé de crapahuter par monts, par vaux et par forêts, cela ne l’enchante guère. Du moins au début. Parce que bon… mine de rien, il s’agit ni plus ni moins que de récupérer ce gigantesque trésor que les nains se sont fait piquer ! Oui d’accord, ledit voleur est un énorme dragon qui n’a pas l’intention de rendre le brillant butin. Mais tant qu’à partir à l’aventure, autant prendre tous les risques…

J’ai adoré retourner dans l’univers de Tolkien. Me balader un peu dans la Comté, atteindre Rivendell et y croiser des elfes, tenter de survivre alors que la ville d’Esgaroth est détruite par le dragon… Oui, vraiment c’est un bonheur de parcourir ce monde imaginaire créé par Tolkien.
Et puis, on a la chance de voyager en compagnie de personnages fort attachants. Des personnages à qui il arrive des tas de choses, pas toujours faciles, mais qui sont animés d’une telle solidarité (enfin, la plupart du temps) et d’une telle âme, qu’ils donnent l’impression de pouvoir tout vaincre, tant qu’ils sont ensemble. Enfin, l’humour n’est jamais loin, ce qui rend leurs péripéties souvent bien amusantes.

Alors oui, Bilbo le Hobbit est un livre qui s’adresse à un jeune public. Mais son contenu est si riche, si détaillé, qu’il s’adresse également à tout adulte qui aurait soif d’aventures.
Un roman à lire sans modération.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire