Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une. Raphaëlle Giordano

Plusieurs personnes de mon entourage avaient été enthousiasmées par ce formidable roman, et m’avaient vanté les mérites du feel-good qui en ressortaient. Alors, je me suis dit Pourquoi pas ? Apparemment, ce roman a l’air de faire réfléchir sur soi-même, sur ses priorités, etc. Le développement personnel, ce n’est pas mon truc, mais sous forme de roman, après tout ça peut être intéressant.

 

 

Synopsis

Tout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

 

Mon avis

Alors.

Point positif numéro 1 : Le livre est court et se lit rapidement.

Point positif numéro 2: … Oui, donc je disais que le livre est court et se lit rapidement.

En clair, je suis déçue, j’ai l’impression de m’être fait arnaquer et d’avoir perdu mon temps..
Et non ! Je ne fais pas partie de ces milliers de gens qui trouvent ce livre génial.

Tout d’abord, moi, quand je vais dans le rayon romans/littérature d’une librairie, c’est pour y trouver un roman ! Une fiction, avec une histoire, des personnages un minimum construits par l’auteur. Or ce livre n’est pas un roman ! Ce livre, c’est un manuel de développement personnel, dans lequel a été rajouté une madame tout-le-monde pour illustrer les propos de l’auteure.
Le truc c’est que moi, je ne voulais pas lire un guide de développement personnel, je voulais lire un Roman. Une Histoire ! Avec un scénario dans lequel il se passe quelque chose ! Avec des personnages qu’on prend plaisir à aimer ou à détester. Bref, de la Littérature ! Si j’avais voulu en apprendre plus sur le développement personnel, je serais allée dans le rayon psychologie.

Donc, au niveau de l’histoire, on a une nana qui jusqu’alors se croyait heureuse, et découvre d’un seul coup qu’elle ne l’était pas tant que ça. Mais Ô miracle ! Un homme, un Routinologue, va l’aider à reprendre sa vie en main. Il va lui donner plein de conseils, elle aura beaucoup de travaux pratiques à faire pour réussir dans sa démarche. Et « grâce » à ça, on découvre ou redécouvre des méthodes que l’on pourra appliquer, ou non, à soi-même.
Là où ça me pose question, c’est que Camille réussit cette prise de conscience, ce changement de vie et tout ce qui s’en suit avec une facilité déconcertante. Elle ne rencontre aucun échec dans son entreprise (le coup des 3 refus des banques est pour moi ridiculement risible). Et surtout, j’ai eu l’impression que tout allait hyper vite pour elle.  Ce livre n’offre aucune surprise, aucun rebondissement, et pour un roman qui souhaite mettre en avant la remise en question de soi-même, je trouve cela franchement désolant de voir avancer une histoire où aucun accro ne vient perturber la trame trop lisse de l’histoire.
Résultat : Camille devient pour moi un personnage plat, sans intérêt… Et en plus, finalement j’ai eu le sentiment de ne pas savoir grand-chose de cette femme. OK, si, elle est mariée, a un fils, en a marre de son boulot, est brouillée avec son père… Et plus j’avançais dans l’histoire, plus j’avais l’impression d’avoir à faire à une meuf insipide et gnangnan. Un peu comme l’histoire elle-même, en fait.
Quand à Claude (le routinologue)… Bon en fait c’est la voix off de l’auteure, elle-même coach en développement personnel. Si je me base sur l’aspect manuel de psychologie, oui Claude est bien, parce qu’il donne de bons conseils (même si le côté Citation de Sénèque ou de l’Abbé Pierre toutes les 3 phrases a fini par me gonfler). Mais si j’analyse ce livre d’un point de vue purement littéraire, donc en tant que nana qui voulait lire une fiction, Claude devient le roi de la fade-attitude. Rien ne transparaît chez lui, et j’ai trouvé ça vraiment frustrant. On ne sait rien sur lui, jusqu’à cette révélation… tellement prévisible !
Quant à la fin du roman, elle est comme tout le reste : tout arrive facilement et rapidement pour Camille. Elle a de la chance cette femme, parce que dès qu’elle a un souci, la solution arrive en courant. Et quand elle projette quelque chose, la réalisation s’effectue en un rien de temps…

Oui donc, ce « roman » m’a terriblement déçu.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire