Les braises. Sándor Márai

Sur ce blog, je vous parle régulièrement de livres recommandés par ma copine Agathe. Parce qu’on a beaucoup de goûts en commun, que quand elle me parle d’un livre qu’elle a aimé, j’ai trooop envie de le lire… Parce qu’elle est de bons conseils, tout simplement. Et donc, quand elle a parlé de ce roman : Les braises, j’ai eu envie de le lire. En plus, je ne connais que trop peu la littérature hongroise. Que demander de plus ? De l’acheter pour le lire ? Et quand, lors du swap de l’avent tu le découvres dans un des paquets, si c’est pas la bonheur, ça ?

 

 

Synopsis

Ce roman dont l’action s’étale sur environ vingt-quatre heures narre la rencontre, après quarante et un ans de séparation, de deux amis d’enfance. Il est essentiellement constitué de dialogues entre les deux protagonistes, maintenant des vieillards. L’action se déroule dans un château à la campagne, en Hongrie.

 

Mon avis

Ce roman, il est court, l’histoire se déroule sur peu de temps, mais bon sang qu’il est intense !!
Ce roman, c’est de l’émotion pure, de la nostalgie à chaque page, de la mélancolie, de la tragédie… Ce sont des souvenirs, des regrets, des non-dits, des mises au point…
Le récit m’a happé, j’ai été embarquée dans ce récit entre les deux protagonistes. Leur amitié si parfaite au début, et finalement si tangible, cette amitié que l’un des hommes s’imaginait à double-sens, plus que l’autre, cette amitié m’a émue, m’a même bouleversée tant elle est si bien retranscrite à travers les souvenirs et les dialogues. Il règne tout au long de ce livre un parfum de nostalgie qui ne m’a pas quitté d’une semelle.

Les braises, c’est un plaidoyer sur l’amitié, sur les relations humaines, sur l’âme humaine. Une histoire courte et captivante. Une histoire dont j’ai pris un immense plaisir à lire, mais dont paradoxalement, j’étais contente qu’elle ne dure pas trop longtemps, au risque de ressasser des instants inutiles, et de rendre cette rencontre entre les deux protagonistes trop pesante.
L’efficacité de certaines histoires réside dans le fait qu’elles se lisent rapidement… Les braises fait partie de celles-ci.

Oui, donc il faut lire ce petit roman pour l’intensité émotionnelle qu’il procure.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire