Repose-toi sur moi. Serge Joncour

En septembre dernier, Babelio m’a proposé de m’inscrire à une masse critique spéciale pour le roman de Serge Joncour, Repose-toi sur moi. Dans un premier temps, j’ai envisagé de refuser. Le résumé ne me disait pas plus que ça, je n’étais pas vraiment emballée pour me lancer dans cette histoire. Et puis, je me suis dit qu’après tout, n’ayant jamais lu de Serge Joncour, c’était peut-être l’occasion de découvrir sa plume. J’ai eu la chance de faire parti des sélectionnés, et donc je remercie Babelio et les éditions Flammarion pour ce partenariat.

 

 

Synopsis

Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n’ont rien en commun si ce n’est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s’en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l’intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l’égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.Dans ce grand roman de l’amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard : en faisant entrer en collision le monde contemporain et l’univers intime, il met en scène nos aspirations contraires, la ville et la campagne, la solidarité et l’égoïsme, dans un contexte de dérèglement général de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.

 

Mon avis

Il paraît que sur un malentendu, on peut avoir des belles surprises. Preuve en est avec ce roman, car s’il ne s’agit pas d’un coup de coeur, ce fut tout de même pour moi une très jolie découverte. Moi qui hésitais à accepter ce partenariat, finalement je me félicite d’y avoir succombé. En résumé, j’ai vraiment aimé ce roman.

D’un côté, il y a Aurore, styliste réputée, mariée, maman heureuse, bobo parisienne dans l’ère du temps. De l’autre, il y a Ludovic, ancien agriculteur reconverti en recouvreur de dettes. Et au milieu, il y a des corbeaux, qui effrayent la jeune femme. Afin de mettre fin à la trouille d’Aurore, Ludovic va chasser les corbeaux. S’attendaient-ils à voir naître puis évoluer une relation entre eux, par la seule faute d’oiseaux ? peut-être pas, et pourtant… Parce que bon, évidemment le sujet principal ne tourne pas autour de volatiles dans une cour d’immeuble (même s’ils ont leur rôle à jouer), mais tourne plutôt autour de la relation qui s’installe entre Aurore et Ludovic.

Ok. Donc un roman de plus sur l’amour entre un homme et une femme. Oui, encore un roman qui parle d’amour. Sauf qu’il en parle bien, qu’il ne rentre pas dans des clichés systématiques, et qu’il sonne vrai dans mon âme.

Au début, j’avoue que j’ai eu peur de m’ennuyer au bout de quelques pages : Il la voit, il est amoureux. Elle le regarde à peine : Il est musclé, mais c’est un terreux de la campagne… Blabla…. blabla…. 300 pages, grand amour, fin de l’histoire.
En fait, c’est un peu ça quand même. Il n’y a pas de grande surprise dans le déroulement du récit, pas de bouleversement spécial au autre. Mais voilà, Serge Joncour a su me toucher grâce à ses personnages attachants de simplicité dans leur être mais tout en complexité dans leurs relations entre eux ou avec leurs proches. L’auteur m’a ému avec cette histoire d’amour où la mièvrerie n’est jamais loin, mais s’avère toutefois soigneusement évitée. J’ai tellement aimé la manière dont il allie l’intimité de ses protagonistes à une observation de notre quotidien, de nos habitudes, nos perversions… En fait, je n’ai pas toujours aimé ce lien entre Aurore et Ludovic, le trouvant parfois trop excentrique, ou au contraire trop fade. Parfois ils m’ennuyaient un peu. Mais c’est justement pour cela que j’ai trouvé leur histoire émouvante : elle n’est pas linéaire, l’auteur ne cherche pas pas à tour prix à surprendre son lectorat avec une aventure rocambolesque, et ça, ça les rend extraordinairement humains.

En résumé, Repose-toi sur moi est un roman plein de sensibilité, d’humanité. Une belle histoire, tout simplement.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 thoughts on “Repose-toi sur moi. Serge Joncour

  1. Tu lui as finalement trouvé de bons points ^^ Comme quoi, il faut toujours laisser sa chance à un livre (et à son auteur 😉 )

Laisser un commentaire