Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

J’aime aller voir du théâtre, que ce soit du classique ou du théâtre de boulevard, de la tragédie ou du vaudeville. En revanche, je ne suis pas une férue de la lecture de pièce de théâtre. Je ne sais pas trop pourquoi. Cependant, il y a quelques grands classiques que j’ai quand même envie de lire. Cyrano de Bergerac en fait partie.

 

 

Synopsis

Le nez de Cyrano s’est mis en travers de son coeur. La belle Roxane aime ailleurs, en l’espèce un cadet sans esprit mais de belle apparence, Christian de Neuvillette.
La pièce de Rostand met en scène la tragique complicité entre deux moitiés d’homme, et s’achève sur une évidence en forme d’espérance : sous les traits de Christian, ce n’était pas moins que l’âme de Cyrano qu’aimait Roxane.

 

Mon avis

L’histoire de Cyrano, je la connaissais ! Je l’ai vue au théâtre plusieurs fois, j’en ai vu des adaptation au cinéma… Ce ne fut donc pas une totale découverte, mais plutôt une redécouverte. Redécouverte de la prose, de ces mots qui rythment l’histoire, de ces phrases qui sonnent si juste à l’oreille. Parce que cette oeuvre, c’est une magnifique histoire qui a ce don d’être intemporelle.

Cyrano aime Roxane, sa cousine, qui aime Christian. Christian aime Roxane, mais ne sait comment lui déclamer cet amour. Cyrano, lui, le sait, et va aider Christian dans cette tâche. Roxane est sous le charme de Christian, ou plutôt des mots de Christian, soufflés par Cyrano….

Alors voilà. Cyrano de Bergerac n’est pas beau, et en plus il a un grand nez ! Mais son esprit, lui, est beau. Son parler est charmeur, son verbe est séduisant, son esprit est vif et plein d’ironie. Et la prose d’Edmond Rostand est magnifique. L’histoire est drôlement triste, ou tristement drôle, comme on veut. Car on imagine sans peine quel supplice ce doit être pour cet homme au physique si peu avantageux de n’oser déclarer son amour à la belle Roxane. Or, à travers les lettres qu’il écrit en se faisant passer pour Christian, on découvre cet être plein de charme, d’esprit, de vie tout simplement.
Christian, justement, qui pourrait passer pour le stéréotype du « sois beau et tais-toi ». D’ailleurs, c’est un peu ce qu’il est au début. Mais finalement, si touchant à sa manière, avec cette gaucherie désabusée.
Enfin, il y a Roxane qui semble si frivole dans un premier temps, et forcément tombe amoureuse du beau Christian… Sa vie est finalement une véritable tragédie, et finalement, je ne savais plus trop si je devais la plaindre ou non. A-t-elle mérité ce qui lui arrive ?
Les destins de ces personnages sont tout aussi bouleversants les uns que les autres, et pourtant loin de moi l’idée de verser une larme, car Edmond Rostand nous offre une oeuvre théâtrale pleine de rebondissements, de rythme, d’ironie. En fait, je crois qu’il nous dit que la vie n’est qu’une farce… Mais ce n’est que mon avis…

En conclusion, Cyrano de Bergerac est une oeuvre qu’il faut avoir vu, lu, au moins une fois dans sa vie.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

  1. Cyrano c’est l’un des coups de cœur de ma vie !
    Je l’ai découvert en 4è – comme quoi … les lectures imposées à l’école … ! – et depuis, je ne m’en lasse toujours pas. J’aime le relire régulièrement, pour le plaisir …

    Par ailleurs, je suis d’accord avec toi, lire du théâtre m’ennuie un peu aussi ; en revanche, j’adore le voir jouer …!

Laisser un commentaire