Instinct de survie. Pierre Picca

Il y a quelques semaines de cela, j’étais tombée sur article parlant de ce livre, au hasard du net. Il avait retenu toute mon attention, et je l’avais noté dans un coin de ma tête. Alors, quand Livraddict l’a proposé en partenariat, je n’ai pas hésité une seconde avant de le choisir.

 

 

Synopsis

Oubliez ce que vous pensiez être impossible, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, ne croyez plus en rien, soyez désormais sur vos gardes.
Le monde tel que vous le connaissiez n’existe plus, il vient de basculer dans un enfer que vous n’auriez jamais pu imaginer.
Antoine, militaire de réserve, l’a compris depuis peu. Plus rien ne sera comme avant. Il va être pris dans une tourmente infernale de violence embrasant le pays et balayant tout sur son passage, ne laissant que peu de survivants, des villes en ruines, et des êtres plus tout à fait humains. Antoine va devoir lutter pour survivre, seul contre tous.

 

Mon avis

Ce roman n’est pas parfait, loin de là, mais j’ai tout de même passé un très bon moment de lecture.

Tout d’abord, je me suis laissée surprendre par le thème. Parce que oui, avant de commencer, je m’imaginais dans une Guerre plus ou moins fictive. Je pensais que le « plus tout à fait humain » avait plus une signification psychologique qu’autre chose. Bref, je ne savais pas que je m’apprêtais à lire de la Science-Fiction. Mais bon. Il m’en faut plus pour me perturber !

Donc. Nous sommes en France, plus précisément dans les Ardennes, et c’est le dawa. Des zombies ont fait leur apparition, avec la ferme intention de prendre le dessus sur les humains. Ce n’est plus seulement la sécurité des hommes qui est menacée, mais bien leur survie. Et Antoine, tout réserviste qu’il est, va avoir bien du mal à rester debout face à cette menace.

Une chose m’a particulièrement frappée dans ce roman : son réalisme. Parce que malgré le côté science-fiction du récit, le côté « guerre des tranchées » nous immerge dans une histoire que l’on pourrait sans peine retranscrire au XXème siècle. D’autant plus que cela se passe dans les Ardennes.
J’ai également beaucoup aimé le style de Pierre Picca. Je trouve qu’il nous décrit aussi bien les moments d’angoisse, d’attente, que ces instants de pure lutte, où les détails ne manquent d’ailleurs pas. J’avais vraiment l’impression d’être au coeur de l’action (à toute proportion gardée… n’ayant pas une grande habitude des combats contre les zombies…). Alors oui, parfois c’est sanguinolent, ça fout des frissons, mais ce n’est jamais gore gratuitement.
Au-delà de ça, l’intrigue en elle-même, bah… elle est assez basique. D’ailleurs, dans la première partie du livre, j’avais vraiment l’impression de lire un clone d’histoires de zombies maintes fois lues et vues. Oui, au début j’ai tiqué, j’ai craint de m’être fait avoir par une intrigue zombiesque sans grande nouveauté. Sauf qu’en fait non ! Même si le schéma reste quand même assez classique, l’auteur se décide toutefois à nous emmener vers des chemins différents, à la suite de son personnage principal.
Et justement, parlons-en du protagoniste ! Je l’ai trouvé de plus en plus intéressant au fil de l’histoire, mais je reste persuadée qu’il aurait pu être encore mieux travaillé. Il lui manque un petit quelque chose, je trouve, comme si l’auteur n’avait pas voulu trop en dévoiler.

En conclusion, Instinct de survie est un bon roman, que je vous recommanderais volontiers, et si l’auteur écrit un nouveau roman, je le lirai très certainement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire