Avec tes yeux. Sire Cédric

Assurément, Sire Cédric fait partie de mes auteurs de thrillers préférés. Alors, quand j’ai su qu’il sortait un nouveau roman, j’étais impatiente de me le procurer. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je l’aurais acheté le jour de sa sortie. Sauf que ça tenait aussi à mon porte-monnaie… Bref, je pensais remettre mon achat à plus tard. Et puis voilà que lors d’une virée à ma médiathèque, je le vois ! Là, devant moi, me tendant les bras (Le livre, pas Sire Cédric…). Je n’ai pas résité à l’appel de l’emprunt….

 

 

Synopsis

Thomas ne croit que ce qu’il voit, mais personne ne le croit. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

 

Mon avis

Ok, y a pas de doute : Une histoire aussi tordue et diabolique, c’est bien du Sire Cédric.

Comme il en a l’habitude, l’auteur nous emmène dans un univers où le paranormal et le thriller se côtoient, un monde qui te donne envie de te méfier de ta propre ombre.

Dans ce roman, nous suivons Thomas qui, suite à une séance d’hypnose, va faire la terrible expérience d’un Vis ma vie de tueur à son insu. Et ce qu’il va voir ne va pas lui plaire…. D’ailleurs moi non plus ! J’ai même eu un sacré haut-le-cœur à la lecture d’une scène en particulier.

Encore une fois, l’auteur nous fait part d’une imagination débordante dans un scénario des plus machiavéliques. L’histoire est déroutante, te colle des frissons, te fait douter… Les événements s’enchaînent, sans laisser place au superflu. On est pris dans le feu de l’action. Toutefois, l’auteur prend quand même le temps de bien poser ses personnages, laissant la possibilité au lecteur d’appréhender leur psychologie. En lisant, j’avais donc cette oppression et cette urgence concernant le déroulé de l’intrigue, qui me taraudait, mais en parallèle, je retrouvais ces petits moments d’accalmie où l’histoire se concentrait plus sur un personnage, me donnant ainsi la possibilité de souffler.
Moi, ce que j’aime dans les romans de Sire Cédric, c’est le côté très visuel de son écriture. Quoique, dire que j’aime… j’hésite, parce que bon sang ! Il faut avoir le cœur bien accroché ! Disons donc que j’adore détester cette écriture visuelle qui me fait ressentir les scènes de manière très réaliste.

Il faut que je vous avoue une chose : J’ai eu un petit moment de déception, lorsque j’ai compris que Eva Svarta et Alexandre Vauvert ne seraient pas présents dans le roman. Parce que moi je les adore ces deux là, avec leurs passés tourmentés, leur façon d’agir… Donc, j’allais faire connaissance d’une nouvelle flic, Nathalie. Et pour moi, elle est le point négatif du roman. Je n’ai tout simplement pas réussi à adhérer à ce personnage. Le côté Je fonce tête baissée et je n’en fais qu’à ma tête m’a quelque peu dérangée. Il m’a vraiment manqué quelque chose concernant ce personnage. Mais fort heureusement, Thomas, le personnage principal du roman, lui m’a bien plu. Son côté Monsieur Toulmonde, chômeur, plaqué par sa nana, en proie à un sommeil agité, et se retrouvant dans la plus sombre des histoires a quelque chose est bien sûr très intriguant, mais quelque part très touchant également. J’ai vraiment aimé suivre ce personnage, même si parfois ce  n’était pas de tout repos pour les nerfs…
Et puis il y a ce troisième personnage : Fox. Quel étrange personnage !! Dès le début, on sent qu’il y a quelque chose qui cloche, mais impossible de savoir quoi. Pendant ma lecture, je me suis posée des tas de questions à son propos. Et j’ai même trouvé la bonne réponse. Sauf que je ne savais pas que c’était la bonne. Une sensation bien curieuse…

Donc voilà, j’ai beaucoup aimé ce roman. Cependant, je l’ai moins apprécié que les romans précédents de l’auteur. Pourquoi exactement ? Je ne suis pas sûre, peut-être parce que Nathalie n’est pas à la hauteur du duo Svarta/Vauvert… ou peut-être simplement parce que le scénario en lui-même m’a moins plu que les précédents ? Enfin, qu’importe ! De toute façon Avec tes yeux est tout de même un excellent roman, avec une histoire tordue, mais bien ficélée. Du Sire Cédric comme je les aime.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Avec tes yeux. Sire Cédric

Laisser un commentaire