In my Mailbox #8

Hey ! Comme chaque premier dimanche du mois (enfin, quand je ne suis pas en vacances, occupée, atteinte de flemmardise…), je vous propose un petit bilan de mes livres achetés, reçus, empruntés, gagnés…
Sachez que vous pouvez retrouver les IMM des autres participants sur le site de Lire ou mourir chaque semaine

 

 

Mon dernier IMM, c’était il y a 15 jours, et depuis je n’ai pas fait beaucoup de nouvelles acquisitions. En fait, je vais vous présenter uniquement des livres de partenariat, car je n’ai ni acheté, ni emprunté ces jours-ci. Bref, c’est un mini IMM ^^

Donc, ces 15 derniers jours, j’ai reçu

 

Synopsis : C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?

Le tome 1 m’avait séduite, alors quand Livraddict a proposé de recevoir la suite, j’ai bien évidemment postulé. Je pense le lire la semaine prochaine.

 

 

Synopsis : Une source d’eau douce, ou une fuite intarissable, s’est ouverte au premier étage d’un vieil immeuble du centre de Luanda. Les habitants s’y retrouvent pour un moment de conversation et de repos. Ce sont des gens simples qui partagent leurs vies et leurs souvenirs, ce sont des personnages surprenants et complexes qui ont des désirs, des rêves, des peines. Ils racontent leurs histoires, la guerre, et pensent à l’avenir.

Un livre qui a été proposé par Babelio. Le résumé m’a tout de suite parlé. J’ai eu envie de voir qui se cachaient derrière ces transparents. En plus, il est édité chez Métaillé, une maison d’édition qui m’a fait découvrir de très beaux textes et auteurs, comme Rafael Reig par exemple.

 

 

Synopsis : « En savourant le livre Un été avec Montaigne d’Antoine Compagnon, je me suis dit sur le mode de la plaisanterie : à condition de passer l’hiver avec Schubert. Et je me suis piqué au jeu. Schubert m’est toujours apparu comme une sorte de chaînon entre Mozart et… Proust.
Une quarantaine de textes ont vu le jour, au moment où les nuits sont longues. Le portrait d’un homme terriblement émouvant m’est apparu. Un coeur pur, un grand esprit, le meilleur des amis. Et toujours seul. Premier des romantiques tout en demeurant un classique, Schubert reste le plus mystérieux des compositeurs. Parce que sa musique éprouve la douleur sans cesser de sourire et qu’elle regarde la mort droit dans les yeux tout en nous faisant aimer la vie.

Il faisait partie mes mes choix lors de la dernière masse critique de Babelio. Je l’avais coché pour son titre et pour sa couverture,  que je trouvais jolis. Mais je sens que le contenu a tout pour me plaire également. Je suis vraiment très curieuse de le découvrir.
Ce livre est paru chet Buchet/Castel, les éditions qui m’on fait découvrir l’excellent Journal de la chute, de Michel Laub.
Voilà pour ce petit In my mailbox. On se retrouve début novembre pour un nouveau bilan D’ici là, je vous souhaite de belles lectures.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 thought on “In my Mailbox #8

Laisser un commentaire