Si je reste. Gayle Forman

L’année dernière, quand j’ai vu la bande annonce de Si je reste, j’ai eu envie d’aller le voir au cinéma. Et puis je suis allée voir d’autres films, et j’ai zappé celui-là. Du coup, je ne l’ai toujours pas vu. Mais en attendant, j’ai profité d’une lecture commune pour lire le roman original.

 

 

Synopsis

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

 

Mon avis

J’ai aimé, et en même temps je suis un peu déçue.
L’histoire, c’est celle de Mia, une jeune de 17 ans qui se trouve entre la vie et la mort après un accident de voiture. En quelque sorte, son âme se retrouve séparée de son corps, et elle va ainsi pouvoir s’observer mais aussi observer les réactions de son entourage, face à ce corps plongé dans le coma. L’histoire est construite entre temps présent à l’hôpital et flash back sur la vie de Mia.
J’ai bien aimé cette construction de roman, qui même si on peut s’y attendre pour se genre de roman, reste efficace. D’autant plus que l’auteur s’arrange toujours pour faire coïncider le présent avec un événement du passé. Le récit reste donc très fluide, et je suis passée sans encombre d’une époque à une autre.
Le problème, c’est que j’ai eu le sentiment d’avoir plus à faire à la vie de Mia avant d’accident, que Mia en lutte pour rester ou non en vie. Et personnellement, ce n’est pas à ça que je m’attendais. J’ai eu l’impression que Mia passait son temps à fuir en se replongeant dans le passé, ce qui quelque part peut être compréhensible et aurait pu donner quelque chose de très intéressant comme récit. Sauf que la partie se déroulant dans le présent manque selon moi de profondeur de réflexion. En fait, tout est trop lisse, trop facile, y compris les émotions. Moi, ce que j’attends en lisant ce genre de roman, c’est que l’auteur me donne envie de me poser des questions, comme par exemple le fait ou non de vouloir continuer à vivre après un accident, si je sais que mes parents sont morts. Là, bien sûr que Mia se pose la question. Mais ça reste pour moi trop superficiel.

Si j’ai aimé malgré tout la construction du roman, j’ai trouvé le style de l’auteur disons… trop jeunesse. Ce qui en soit, explique mes impressions concernant le thème trop survolé à mon goût. L’écriture n’est pas mauvaise, mais elle manque quand même un peu d’envergure. La narration reste très simpliste.
Bon après tout, un style simple ça peut être pas mal aussi ! Mais quand ce style annihile toute émotion, je trouve ça beaucoup moins cool. Surtout lorsqu’il s’agit d’un roman avec un thème aussi fort. Et moi, je trouve ça quand même dommage de ne pas ressentir de peine, de douleur, de joie, de sympathie, pour une fille comme Mia.
Et puis il y a la fin de l’histoire. Plate, sans surprise, sans montée d’émotion, en résumé tellement convenue…

Avec tout ça, tu te dis que je n’ai pas aimé le roman. Bah en fait, je n’ai pas détesté, car il y a une bonne idée de base, et malgré tout, il y a des éléments qui m’ont plu. Comme par exemple la présence de la musique et l’évolution qu’elle va prendre dans la vie de Mia. Mais malheureusement le récit est trop lisse, et surtout il manque les émotions et l’envie de s’attacher aux personnages.

En conclusion, une lecture très mitigée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Si je reste. Gayle Forman

Laisser un commentaire