Xanth : Lunes pour caméléon. Piers Anthony

Un jour que j’étais dans une librairie, j’ai vu la couverture de Xanth. J’ai flashé dessus, je voulais le livre tout de suite ! En plus ça me promettait de la fantasy avec de l’humour. Comment vous voulez que je résiste à ça, moi ? Hein, dites ??

 

 

Synopsis

Xanth est un monde enchanté, peuplé de dragons, de fées, de basilics et de tant d’autres créatures merveilleuses. Tous les habitants ont un pouvoir unique, du plus puissant au plus futile. Selon la loi, ceux qui ne déclarent aucun don sont exilés en Vulgarie, là où la magie est inconnue…
Bink a grandi sur cette terre où règne la magie. Il attend depuis bien longtemps l’apparition d’une capacité extraordinaire, mais il doit un jour se rendre à l’évidence : il n’a aucun pouvoir. Et il est le seul !
Ce volume comprend les trois premiers volumes du cycle : Lunes pour Caméléon, La Source de Magie et Château-Roogna.

 

Mon avis

Leçon numéro 1 : Ce n’est pas parce qu’une couverture elle est super belle, que le contenu il est super chouette ! Le contenu peut même être carrément naze. Comme Xanth, par exemple.
Parce que dans ce livre, j’ai aimé la couverture, j’ai aimé la 4ème de couverture, mais je n’ai pas du tout apprécié ce qu’il y a entre les deux. Oui je sais, c’est plutôt con.

Enfin… je dois tout de même vous préciser que mes propos ne sont pas exacts. Je devrais plutôt dire que je n’ai pas aimé une partie de ce qu’il y a entre les deux.

Cette intégrale, c’est un gros pavé de plus de 800 pages, contenant les trois premiers tomes de la saga. La première histoire fait environ 250 pages. Je n’étais pas rendue à la 100ème, que déjà l’histoire me gonflait sérieusement. J’ai pris mon courage à deux mains, et mon livre avec deux autres mains, et je suis allée jusqu’au bout de l’histoire. Mais je n’ai pas eu le courage de me lancer dans la suite de l’aventure. Courageuse, mais pas téméraire !! ^^

Bon. Et pourquoi donc que je n’ai pas aimé ?

Xanth, c’est un pays ou la magie est omniprésente. Les hommes, les animaux, les arbres… tout le monde !! … Sauf Bink. Et ça, c’est plutôt embêtant pour le garçon. Il va donc se rendre chez un magicien, pour savoir si oui ou non il a un pouvoir, ou s’il est juste le mec le plus poisseux de l’univers. Evidemment, le chemin est long, semé d’embûches, bref il se passe plein de trucs.
Déjà, j’ai trouvé que l’histoire était horriblement longue à se mettre en route. L’auteur nous donne des détails à foison, qui n’ont strictement aucune utilité, si ce n’est de rendre le livre plus gros. Les 100 premières pages ont donc été très longues. Par la suite, il y a bien quelques moments intéressants, mais pas assez à mon goût pour me donner envie d’aller plus avant dans cette saga.
L’idée d’un monde où même animaux ont un pouvoir est à la base plutôt sympa, de même qu’il y a une certaine personnification de la nature. C’est plutôt amusant de voir un saule pleureur verser des vraies larmes, non ? Piers Anthony nous présente également un bestiaire particulièrement riche. On y découvre pleins d’animaux réels ou mythiques, et c’est bien sympa. Mais voilà. Le soucis, c’est que l’histoire de fond ne prend pas. Je n’ai pas réussi à m’intéresser à cette quête pour découvrir si oui ou non Bink a un pouvoir. Et puis, je n’ai pas aimé le personnage, que j’ai trouvé bien trop immature pour un gars censé avoir 25 ans. Les autres personnages, ne m’ont fait ni chaud ni froid… Non vraiment, ils ne m’ont pas laissés un souvenir impérissable.

Enfin, un petit mot concernant le style. Parce que moi, je m’attendais à lire un roman plein d’humour. Et effectivement, il y a bien quelques petites réparties qui font rire ou sourire, mais comment dire ? J’ai trouvé ça parfois tellement maladroit… Un calembour, c’est marrant de temps en temps. Quand c’est bien maîtrisé. Mais hélas ! N’est pas Terry Pratchett qui veut… Et là, j’avais trop souvent le sentiment que l’auteur privilégiait la blague à l’histoire en elle-même. De ce fait, l’humour n’est plus au service de l’histoire, et ça c’est carrément dommage.

En résumé, cette première histoire ne m’a pas emballée, et pour l’instant je ne suis pas du tout décidée à lire la suite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 thought on “Xanth : Lunes pour caméléon. Piers Anthony

Laisser un commentaire