Spellman et associés. Lisa Lutz

La première fois que j’ai entendu parler de la saga des Spellman, c’était en tant que chicklit. Or moi, la chicklit, c’est pas mon genre de littérature préférée. Pas du tout, même. Dans ce domaine, je suis hyper compliquée. (pour d’autres trucs aussi je suis compliquée, oui). (Oui, je suis une fille ^^).
Et puis, en lisant l’avis de Tequi, j’ai découvert qu’il y avait plus qu’une histoire de gonzesse trentenaire. Ça parle d’enquête policière, d’espionnage et d’affaires familiales, et moi, ça me parle.
Bref, fallait que je lise pour me faire ma propre idée.

 

 

Synopsis

Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n’est plus excitant que d’espionner, filer, faire chanter… les autres Spellman de préférence.

 

Mon avis

Pour commencer, si comme moi vous n’êtes pas une adepte de la chicklit, je vous rassure tout de suite, ce roman n’a selon moi absolument rien du genre. Même si l’héroïne a presque 30 ans et est célibataire, j’avoue ne pas vraiment saisir pourquoi il est catalogué dans ce genre littéraire.
Mais alors, si ce n’est pas de la chick, c’est quoi comme genre ? Bah les Spellman, c’est un policier déjanté.

Dans ce roman, nous suivons la famille Spellman, détectives privés de leur état. Et s’ils prennent à cœur les affaires confiées par leurs clients, ils se sont fait une spécialité de s’espionner mutuellement, entre membres de la famille. Or quand un détective privé file un détective privé, lui-même filé par un détective privé, et que tout ça vient de la même famille, forcément ça peut donner des scènes assez uniques.
Et donc, entre filatures, interrogatoires, coups bas et complots, nous découvrons une famille Spellman complètement déjantée. Quant à savoir qui entre le père, la petite, sœur, l’oncle ou encore Izzy, le personnage principal, est le plus barré, la question mérite de rester posée. Si l’humour est très présent, je n’affirmerais pourtant pas que j’étais morte de rire à chaque page. Moi, ce qui m’a plus à ce niveau, ce sont les petites touches qui viennent ponctuer l’histoire, ces instants déjantés, presque improbables qui arrivent parfois comme un cheveu dans un jeu de quilles (ou un chien sur la soupe, je sais plus trop…), ou a contrario des scènes tellement attendues mais qui ne manquent pas d’effet.  Les personnages sont vraiment très plaisants, tous autant qu’ils sont… et y en a au moins un qui va me manquer dans la suite de la saga !

Mais ce roman, ce n’est pas seulement une histoire d’espionnage interfamilial, c’est aussi des enquêtes à mener à bien. La première concerne une vieille affaire de disparition datant d’il y a 12 ans. La deuxième concerne la disparition actuelle de Rae, la jeune sœur d’Izzy. Et concernant la deuxième, j’ai beaucoup aimé la façon dont le roman se construit autour. A tel point de nous la faire carrément oublier.

Chez les Spellman on élève le côté barré à un niveau très élevé, on prend au sérieux son rôle de détective privé (ou d’avocat), et si la famille connaît des hauts et des bas, on peut compter sur elle pour serrer les coudes contre l’adversité, et nous préparer de nouvelles aventures…

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Spellman et associés. Lisa Lutz

  1. Je suis d’accord avec toi : rien à voir avec la chicklit. Heureusement que je n’en ai pas entendu parler comme faisant partie de ce genre, sinon je ne l’aurai jamais lu.ç’aurait été dommage parceque j’ai vraiment adoré ce livre ; du coup j’ai acheté les deux suivants sur un vide-grenier.

  2. Arf bienvenue dans l’univers de la famille Spellman ! Je suis contente que ça t’ai plu autant qu’à moi et je te confirme que tous les autres sont sur le même plan. D’ailleurs de me dire que le prochain que je lirai sera le dernier de la saga, me rend un peu triste ! Mais j’ai déjà hâte de voir où Lisa Lutz posera ses valises pour son prochain roman ! 🙂

  3. Une série que j’ai très envie de lire ! J’adore les Stephanie Plum alors je pense que ça a toutes les chances de me plaire 🙂

Laisser un commentaire