Othello. William Shakespeare

Cette année, je me suis inscrite au baby-challenge Classique de Livraddict. Et parmi les 25 titres proposés, figure Othello de William Shakespeare. Or, il s’avère que justement, je n’ai jamais lu de Shakespeare. J’ai vu des ses œuvres au théâtre ou en adaptation cinématographique, mais jusqu’alors je n’avais jamais pris le temps d’en lire une. Et, il s’avère également que je n’ai jamais vu Othello au théâtre. Cela fut donc une totale découverte pour moi.

 

 

 

Synopsis

Général au service de Venise, Othello est un homme heureux, au sommet de sa gloire. Envoyé à Chypre pour combattre les Turcs, il est servi par la tempête qui balaie la flotte ennemie, et rejoint sa femme Desdémone pour une nuit de fête. Mais son bonheur est fragile : le perfide Iago, jaloux et machiavélique, multiplie les intrigues pour empoisonner leur joie. Mené par la haine, Iago persuade Othello de la trahison de sa femme. Et le héros superbe et généreux tombe dans le piège qui signera sa perte… Cette tragédie captivante, magistralement construite et servie par une langue splendide, demeure sans doute la plus belle expression littéraire d’une passion éternelle, celle de la jalousie.

 

 

Mon avis

De l’amour, de la jalousie, de la trahison. Voilà ce que nous promet cette œuvre ! En somme des thèmes chers à Shakespeare et que l’on retrouve dans nombre de ses œuvres.
L’intrigue est intrigante (sans blague ?), les dialogues s’enchaînent (étonnant pour une pièce de théâtre !).
Cette première expérience de lecture Shakespearienne fut intéressante, mais ce n’est pas l’œuvre qui m’a le plus marquée. J’ai trouvé les personnages très inégaux. Autant j’ai aimé découvrir le cheminement de Iago pour porter le coup de grâce à Othello, j’ai apprécié voir comment il va se servir de tout un chacun pour réussir à discréditer le maure. Autant, j’ai trouvé que les gentils étaient bah… trop gentils et trop naïfs.
Quand on lit une pièce de théâtre, en général on ne s’embarrasse pas de descriptions à foison concernant les décors ou les habits. Nous savons le minimum nécessaire nous permettant de situer l’action ou les personnages. L’avantage, c’est qu’on se concentre vraiment sur l’intrigue en elle-même, et non sur les à-côtés. L’inconvénient, c’est que j’ai le sentiment qu’il me manque quelque chose. Je ne parle pas d’Othello en particulier, mais de la lecture d’une œuvre théâtrale en général. Je n’ai jamais vraiment adhéré à la lecture du théâtre, considérant que ces œuvres sont faites avant tout pour être jouées et non lues. Car ce qui fait tout l’intérêt d’une pièce comme Othello, ce sont les personnages, mais surtout leurs dialogues.
J’espère donc avoir l’occasion de voir Othello au théâtre, car en soi, j’ai trouvé l’histoire vraiment intéressante.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire