Les chevaliers d’Emeraude. Tome 3

Après la lecture des deux premiers tomes, j’ai voulu continuer ma lecture de cette saga qu’est Les chevaliers d’Emeraude. J’avais trouvé le début sympathique et étais donc curieuse de savoir comment allait évoluer cette histoire.

 

 

 

Synopsis

Après des siècles de paix, les armées de l’Empereur Noir Amecareth envahissent soudain les royaumes du continent d’Enkidiev. Les Chevaliers d’Emeraude doivent alors protéger Kira, l’enfant magique liée à la prophétie et qui peut sauver le monde. Agée de 15 ans, Kira, devenue Ecuyer d’Emeraude, accompagne désormais les Chevaliers et se révèle une magicienne puissante lors des combats contre l’armée des hommes-insectes. Le porteur de lumière, personnage central de la prophétie, voit enfin le jour. Amecareth sait qu’il a pour mission de détruire son empire. Le Magicien de Cristal pourra-t-il défendre le nouveau-né contre les terribles machinations de l’Empereur Noir ? Wellan et ses vaillants Chevaliers devront au même moment répondre à l’appel de détresse des hybrides du Royaume des Ombres en affrontant de redoutables dangers. Car le Monde des Esprits n’est pas ce qu’il paraît… Changer le destin.

 

Mon avis

Dix ans ses sont écoulés entre ce tome et le précédent. C’est long 10 ans ! Il peut s’en passer des choses en 10 ans !
Bref, on retrouve nos chevaliers avec 10 ans de plus. Oui, j’aime énoncer des vérités !

Si dans ce tome il est toujours question de la lutte contre l’empereur noir et son armée, on s’attarde d’avantage sur Kira, devenue une adolescente de 15 ans. Enfant, c’était une gamine capricieuse, un peu pourrie sur les bords… Ado, c’est devenu une… ado capricieuse au caractère bien franc. Kira a le même caractère, mais avec 10 ans de plus. Mais bien sûr, ce n’est pas par hasard qu’elle est mise sur le devant de la scène, puisqu’elle va avoir un rôle important pour la suite des évènements, et surtout elle va se retrouver confrontée à des choses bien difficiles pour une jeune fille. Comme par exemple la découverte de ce sentiment humain bien curieux appelé Amour. Limite c’est plus flippant que d’affronter l’Empereur Noir à mains nues. Toutefois, même si Kira conserve un caractère bien trempé, je la trouve plus attachante que par le passé où elle avait parfois tendance à me taper sur le système. Elle devient plus altruiste et cela est vraiment bénéfique à son personnage.
Concernant les autres personnages, bah y en a plein de nouveaux… et j’avoue que j’avais tendance à m’emmêler les pinceaux. En fait, j’étais carrément perdue, et je n’ai pas compris pourquoi Anne Robillard a absolument voulu tous les présenter, même succintement. Bien sûr, pour certains il était nécessaire d’en avoir une description, puisqu’ils vont avoir une importance dans l’histoire. Mais les autres ? Quel intérêt de nommer un chevalier qui n’aura aucune conséquence sur le destin d’Enkidiev ? Tout cela alourdit le récit et n’apporte absolument rien de probant, et finalement ceux qui auraient mérités une description plus détaillée se retrouvent perdus au milieu des autres personnages sans importance.

Venons-en maintenant à l’intrigue. Celle-ci s’avère toujours intéressante, notamment avec l’attaque des hommes-insectes. Il se passe beaucoup de choses sur Enkidiev et les chevaliers sont soumis à rude épreuve. Mais heureusement, il y a aussi des bonnes nouvelles qui arrivent, et une lueur d’espoir commence à naître dans le cœur des valeureux chevaliers.
D’une manière générale, j’ai aimé suivre la destinée des chevaliers d’Emeraude et de Kira en particulier. J’ai apprécié découvrir les premières bribes de cette fameuse prophétie annoncée depuis bien longtemps. Oui, vraiment il y a du bon dans cette saga.
Et pourtant…
Pourtant, j’ai ce pressentiment, peut-être non avéré, que je vais avoir du mal à aller jusqu’au bout des 12 tomes. Parce que malgré les 10 ans d’écoulés entre le 2ème et le 3ème tome, j’ai eu comme une impression de stagnation de l’intrigue. Bien sûr, il s’est passé des choses depuis le tome précédent, mais il manque selon moi quelque chose de probant qui aurait pu faire avancer l’histoire plus en avant. En clair, je crains fortement de finir par m’ennuyer par la suite. La preuve en est déjà avec ce tome où l’auteure nous fournit de grande digressions sur les amourettes des personnages, alors que cela n’a pas vraiment d’intérêt. Même dans l’intrigue, pourtant intéressante, il manque selon moi un petit quelque chose qui la rendrait vraiment captivante. Je dirais que Les chevaliers d’Emeraude est une saga de Fantasy sympathique, mais pas exceptionnelle.

Par la suite, je pense lire assez rapidement le 4ème tome pour me conforter dans mon idée d’abandonner cette saga (momentanément ou définitivement) ou bien pour la continuer. Le destin des chevaliers d’Emeraude repose sur le tome 4 ! Rien que ça :).

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 thoughts on “Les chevaliers d’Emeraude. Tome 3

  1. J’ai lu le tome 1, je n’avais pas plus ni envie ni pas envie de continuer que ça, mais finalement je vais peut-être ne pas continuer… Les présentations de personnages inutiles à l’intrigue (et qu’on revoit peu, voire pas du tout), les digressions, et une certaine peine à avancer dans l’histoire étaient déjà des choses qui me gênaient alors, sans compter que je n’ai pas d’atomes crochus avec les personnages dans leur ensemble.

  2. Moi pourtant j’adore ! C’est vrai que c’est très long (surtout que j’en suis au second cycle) mais franchement j’adore !

  3. L’entrée de nouveaux personnages peut être lourde, pourtant beaucoup dont on pense qu’ils n’auront aucun impact, vont devenir important à un moment ou un autre de la série. Et c’est à ce moment qu’on se dit, zut j’aurais du faire plus attention aux persos secondaires^^
    Le 4eme tome tu verras est de toute manière un tome clé pour l’histoire. J’espère qu’il te plaira, malgré que tu sembles t’ennuyer lorsque ils sont amourettes ou hors combat. Moi je trouve ces moments plutôt bien car ils rendent ces chevaliers humains. et non robots^^ hâte de savoir ce que tu pensera du 4 !

Laisser un commentaire