L’article qui va vous toucher

Les partenariats ont cet avantage de nous permettre de faire de jolies découvertes. Ce fut le cas avec ce roman de Danielle Guisiano : Touch redemption.
Bon, en réalité, il s’agit d’un partenariat avec Livraddict et les éditions Atine Nenaud qui a eu lieu il y a un an. Je ne fais que déplacer l’article de mon ancien blog vers le nouveau.

 

 

 

Synopsis

Un mystérieux fantôme joue du piano dans les couloirs sombres de l’université de musique. Hallucination ou rêve ?
Intriguée par cette énigme, Lily n’a de cesse de se rapprocher du ténébreux Jason. Cependant, les sentiments du jeune-homme semblent aussi ambivalents que son humeur.
Réussira-t-elle à découvrir le terrible secret qui le tient éloigné d’elle? Légendes indiennes, mythes fantastiques; il est des mystères dont il vaudrait mieux rester ignorant… Et si la malédiction n’avait pas dit son dernier mot ?

 

 

Mon avis

Et bien moi j’ai envie de dire : Vivement la suite ! Parce que j’ai beaucoup aimé.

J’ai aimé découvrir et voir évoluer la relation entre Lily et Jason. Il y a bien sûr dans cette relation un aspect très « roman jeunesse » tel que l’amour impossible entre deux personnes, mais on ne tombe jamais dans la mièvrerie ou dans un truc sans intérêt.

 

J’ai trouvé que tous les personnages, aussi bien les principaux que les secondaires, étaient très bien travaillés. Je n’avais aucune peine à me les représenter mentalement. J’ai même souri quelquefois, car certains me faisaient penser à des amis proches ^^.
J’avoue qu’au début, j’ai eu un peu peur de trouver des stéréotypes dans les personnages secondaires, du genre la meilleure copine à l’opposé de l’héroïne, physiquement et mentalement. Mais ce n’est pas le cas, et cela m’a un peu soulagé.

Lily est un personnage auquel je me suis rapidement attachée. L’auteur décrit fort bien ses pensées, ses actions. Il m’a donc été facile de me mettre à sa place pour tenter de mieux la comprendre.

Quant à Jason, ce personnage est plus complexe à cerner, et d’ailleurs Danielle Guisano l’introduit dans l’histoire avec beaucoup plus de parcimonie que pour Lily. Mais il est sûr que le mystère qui plane autour de Jason invite à laisser quelques doutes s’immiscer dans la tête du lecteur.

J’ai toutefois noté un point négatif à propos des personnages secondaires : J’ai été un peu frustrée que certains d’entre eux soient beaucoup moins présents à la fin du livre qu’au début. Je pense notamment à Molly et Nawel.

 

Dans ce roman, il est aussi questions de  culture et légendes indiennes. Personnellement, je suis complètement ignare concernant ce domaine. Je serais donc incapable de dire ce qui, dans ce roman, s’avère d’inspiration de la culture indienne et ce qui relève de l’imagination de l’auteur. Quoiqu’il en soit, ce thème apporte à ce roman un aspect très enrichissant, et qui permet de transformer une histoire banale d’amour impossible en une histoire plus complexe et plus enrichissante. Le compromis entre les deux thèmes est à mon avis très bien trouvé.

 

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de l’auteur. J’ai trouvé la plume très poétique, ou devrais-je dire mélodique. Tel un musicien qui va jouer crescendo, piano ou allegro selon les émotions qu’il veut faire ressortir, l’écriture de D Guisano semble jouer avec les mots et le langage pour mieux faire sentir au lecteur l’émotion des personnages, la singularité d’un lieu ou l’action d’un moment précis. C’est une écriture que je trouve vraiment très agréable et qui me transporte.

 

Enfin, le thème de la musique est également abordé. En effet, Lily est une violoniste talentueuse et Jason un pianiste hors pair. Mais à ce sujet, je pense (j’espère fortement) que le prochain tome nous en apprendra beaucoup plus. Surtout que Muse est cité comme référence, alors forcément… ^^.

 

En conclusion, je me suis totalement laissée embarquer par cette histoire et lorsque, cinq mois plus tard, j’ai été sélectionnée pour recevoir en partenariat le second tome, autant vous dire que j’étais toute jouasse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “L’article qui va vous toucher

Laisser un commentaire