Le chemin des âmes

C’est grâce au principe du livre voyageur que j’ai pu découvrir Le chemin des âmes de Joseph Boyden. Principe que je renouvellerai probablement pas étant donné les déboires qu’a rencontré cette chaîne. Dans cette histoire, j’aurai : attendu et attendu que les livres me parviennent, envoyé un livre qui n’est jamais arrivé à destination, et j’ignore totalement où se trouve le livre que j’avais moi-même envoyé.

Bref. Revenons-en à ce roman.

 

 

Synopsis

1919. Une vieille femme a fait un long voyage en canoë depuis le nord de l’Ontario pour accueillir l’un des jeunes hommes qu’elle a vus partir pour la guerre, plusieurs années auparavant. Mais celui qui descend du train n’est pas le garçon qu’elle attendait… C’est son neveu Xavier, son seul parent, que Niska tenait pour défunt et qu’elle décide de ramener chez elle. Ou plutôt son ombre car malade, infirme, et dépendant de la morphine, l’esprit de Xavier erre entre le monde des vivants et celui des morts. Qu’est-il arrivé à Elijah, son meilleur ami, celui avec lequel il est parti combattre sur les champs de bataille de France et de Belgique ? Comment Xavier est-il revenu avec l’identité d’un autre, celle d’Elijah ? Alors qu’ils s’enfoncent dans les étendues sauvages, Niska réalise qu’elle doit absolument faire quelque chose pour maintenir Xavier en vie, pour le sauver…

 

Mon avis

En refermant le livre, je me suis demandée si j’allais lui attribuer la mention « coup de cœur » ou pas. Et finalement j’ai décidé que non. Il n’y aura pas de coup de cœur, cependant je le mets dans la catégorie « très bon livre à conseiller à son entourage ». Bref, j’ai beaucoup aimé ce livre.

 

Dans ce roman, nous suivons deux jeunes indiens qui vont se retrouver à combattre dans les tranchées lors de la Première Guerre Mondiale. Le réalisme avec lequel sont décrites les scènes, la vie dans les tranchées ou encore les états d’âme des soldats est absolument stupéfiante ! Souvent, j’avais l’impression de voir les bombes arriver, je ressentais les peurs de ces gens, je retenais ma respiration lorsqu’un tireur d’élite ajustait son tir. Je ne dirais pas que j’avais l’impression d’y être (surtout que je n’y tiens pas), mais le récit raconte parfaitement toute l’horreur de cette guerre dans les tranchées.

En parallèle, ce livre relate l’histoire de Niska, une indienne crée. Elle est la tante de Xavier, l’un des deux indiens partis au front. Elle parle de son enfance, de cette période où les indiens ont été forcés de se « civiliser » en allant dans des écoles catholiques. Et puis de sa vie d’adulte, de ces traditions perdues et retrouvées…

Le récit est intéressant et à travers les mots, on ressent comme une sorte de grande sagesse de la part de Niska. Cependant, je n’ai pas ressenti la même émotion qu’en lisant les passages concernant les tranchées. Peut-être parce que je suis plus informée sur la Guerre que sur la culture indienne ? Je ne sais pas. J’avoue que certains passages m’ont semblé traîner en longueur.

J’ai trouvé passionnant l’histoire d’amitié qui lie Xavier et Elijah, deux hommes semblables et ne même temps si différents. A travers cette guerre, nous voyons leurs caractères s’affirmer, se différencier.

J’ai trouvé très intéressant de découvrir cette vie de soldats à travers les yeux de Xavier, tout d’abord innocent, puis dans lesquels ont devine au fur et à mesure du récit toute l’évolution de son personnage, de ce qui l’entoure, et de son regard sur ce monde.

En conclusion, comme je le disais au début, j’ai beaucoup aimé de roman et ne peux que vous inviter à le lire.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 thought on “Le chemin des âmes

  1. Pas trop tentée même si ça a l’air pas mal… Je suis + branchée seconde guerre mondiale. Et si c’est longuet durant certains passages, c’est pas la peine (pourtant, je m’intéresse à la culture Indienne!) ! 😛

Laisser un commentaire