Billet sang pour sang fièvreux

J’avais découvert la plume de Sire Cédric avec « l’enfant des cimetières ».

 Il fallait donc que je renouvelle l’expérience avec cet autre roman.

 

 

Synopsis

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu’elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n’est rien en comparaison de la peur panique qui s’est emparée d’elle…
Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde ?

 

Mon avis

Première impression générale : J’ai adoré ce roman. Plus que « l’enfant des cimetières ».

Première réflexion que je me suis faite : Si d’aventure ce roman était adapté au cinéma, je ne suis franchement pas sûre d’aller le voir. Parce que c’est quand même super gore ! Et autant j’aime lire des histoires du genre, autant au cinéma, bah le sang c’est pas mon truc.

 

J’ai beaucoup aimé le fait d’être immergée dans l’histoire dès la première page. Ici, pas de préambule pour préparer le lecteur à la suite des évènements. Non, on rentre direct dans le vif du sujet. Pour n’en ressortir qu’à la toute dernière page.

 

J’ai apprécié le mélange thriller et fantastique. Nous avons pour base un thriller sordide, gore, qui est la trame de l’histoire. Et dessus, viennent se greffer des éléments fantastiques, venus de légendes ou croyances, également de l’imagination de l’auteur. J’ai trouvé que chaque élément servait fort bien le récit, semant le doute dans mon esprit, me faisant flipper plus d’une fois  ou bien m’apportant une explication plus rationnelle.

 

L’histoire ne connaît pas de moments creux. Le rythme est palpitant, l’écriture est dynamique : A aucun moment je me suis ennuyée. Et lorsqu’aux 2/3 du roman, nous savons clairement qui est le meurtrier, lorsque tout nous semble clair et évident, Sire Cédric réussit avec brio à nous embarquer à sa suite. Dévoiler pour mieux surprendre.

 

Les personnages principaux sont des plus intéressants, avec leurs forces et leurs faiblesses. J’ai aimé retrouver Vauvert, après ses aventures dans « l’enfant des cimetières ».
J’ai aimé également faire la connaissance d’Eva Svärta, personnage très énigmatique au début et qui se dévoile au fil des pages.

 

Si je devais trouver un défaut à ce roman, ce serait les collègues flics d’Eva, un peu trop caricaturés à mon goût. Le vilain policier qui emmerde tout le monde mais qu’on garde dans l’équipe parce que quand même il fait du bon boulot. Et le gentil que tout le monde aime bien (sauf le vilain) et sur qui on peut toujours compter. En fait, je trouve que ça fait très cliché cinématographique, et c’est d’ailleurs ce que j’avais reproché à « l’enfant des cimetières » avec les journalistes montrés comme des paparazzis sans cœur.

 

Au final, j’ai été totalement embarquée par cette histoire sordide et malsaine qui fait monter l’angoisse jusqu’au dernier instant.

Un livre que je recommande donc sans hésiter.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Billet sang pour sang fièvreux

  1. Ce livre me parait intéressant. ce n’est pas mon genre de prédilection mais pourquoi pas. Il faut que je fasse ma culture thriller et science fiction. Donc je m’inspire de la blogosphère pour me créer une liste. merci pour ce partage.

Laisser un commentaire