Hate List – Jennifer Brown

Hate list est un livre que j’avais repéré non seulement dans les différentes librairies, alors qu’il était mis en avant dans les rayonnages, mais également grâce aux critiques généralement positives lues sur les blogs. Tout ça m’avait donné envie de le lire.


Synopsis

« C’est moi qui ai eu l’idée de la liste. Je n’ai jamais voulu que quelqu’un meure. Est-ce qu’un jour on me pardonneras ? »

C’est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils ont écrite pour s’amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l’établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s’est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses? Jusqu’au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée…

 

Mon avis

Hate List est catalogué comme rayon jeunesse, et de ce fait, je m’attendais à lire quelques chose de fort, mais je l’avoue, je ne pensais pas être confrontée à une histoire aussi dure. Je me suis même fait la réflexion que ce livre n’était pas si jeunesse que cela et qu’il aurait tout à fait pu être vendu dans un autre rayon que le Jeunesse.
L’histoire est celle d’un jeune lycéen qui un matin arrive au lycée avec une arme et abat ses camarades. Tout simplement car ils étaient présents sur une liste établie par simple jeu par son amie Valérie.

Cette histoire est une fiction, malheureusement, cela aurait pu être une histoire vraie, tant elle fait echo à ces faits divers survenus aux Etats-Unis essentiellement, mais également ailleurs. On pense notamment à la tuerie de Columbine en 1999.

 

Ici, nous allons suivre Valérie dans sa tentative de reconstruction après ce drame dont elle se sent terriblement responsable. Elle qui avait établi cette liste uniquement dans un but défouloir, comment s’imaginer que son petit ami allait lui donner une telle importance ?Et comment reprendre une vie normale lorsqu’on est adolescente et qu’on se retrouve confrontée à quelque chose d’aussi dramatique ? Faire la part des choses entre ses propres responsabilités et les choses qui nous échappent totalement ?

 

La construction de ce roman est très bien pensée car elle alterne les moments présents où l’on suit Valérie, et les évènements passés qui ont menés à cette fusillade, jusqu’à cette tuerie elle-même. On découvre comment Nick a pu se laisser embarquer dans cet état d’esprit l’amenant jusqu’au point de non-retour. Cette histoire n’a aucunement pour but d’excuser cet acte irréparable. Et de toute façon, quelles qu’en soient les raisons elles ne peuvent justifier une chose aussi terrible qu’une fusillade.

 

J’ai beaucoup aimé les personnages que j’ai trouvé très bien travaillés. Valérie nous apparait au début du roman très faible, introvertie et mal dans sa peau. Puis, au fur et à mesure elle devient de plus en plus forte, on la  voit qui peu à peu sort la tête de l’eau pour renouer avec la vie et surtout avec elle-même.

J’ai énormément apprécié le psychologue de Valérie qui, tout en étant très présent, sait se faire discret et permet à la jeune fille de s’impliquer dans sa propre reconstruction. Il la soutient mais ne la porte pas.

 

Hate List est un roman qui m’a touchée par la façon dont l’auteur a traité ce sujet si difficile. Elle nous offre une réflexion sur la violence à l’école et le mal-être que peuvent subir les adolescents et les jeunes adultes.

Une lecture émouvante qui ne m’a pas laissée indifférente.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Hate List – Jennifer Brown

  1. Je l’avais lu pour une lecture commune, et je l’avais vraiment beaucoup apprécié, j’ai quasiment la même opinion que toi concernant ce roman!

  2. Hate list est un roman qui m’a beaucoup remué, sans que je sache exactement pourquoi. J’ai eu un peu de difficulté à embarquer dans l’histoire, mais une fois accroché, impossible de lâcher le bouquin. J’ai dû pleurer toutes les larmes de mon corps ! ^^

Laisser un commentaire